Forêt française et l’ONF !

La France est un pays où, depuis fort longtemps, les ressources bois sont gérées. Que ce soit par des professionnels de la filière bois ou encore par des particuliers propriétaires de bois et de forêt, tous peuvent engager des démarches en concertation avec l’État français et son organisme spécialisé : l’ONF.

L’Office National des Forêts contribue au développement d’une forêt française riche d’espaces aux nombreuses et multiples ressources et essences. Ce vaste milieu, que certains utilisent pour leurs loisirs ou le tourisme, est aussi un espace où interviennent des professionnels afin de sécuriser le patrimoine arboré, le protéger et parfois en l’exploitant comme tout bon forestier (entretien des forêt domaniales…).

L’ONF est aussi une structure qui s’implique auprès des publics pour mieux faire connaitre les métiers de la forêt et du bois, et stimule les jeunes générations au “bien vivre la forêt“.
Cela s’illustre par exemple avec les actions montées dans le cadre des Journées internationales de la Forêt qui se déroulent au printemps chaque année.


En savoir plus : le site officiel de l’ONF

La forêt limousine

En limousin, 94% de la forêt est privée (gérée par des propriétaires indépendants), et se trouve composé pour ses deux tiers par des essences de feuillus.

Dans notre belle région, le taux de boisement est supérieur à la moyenne nationale et on peut dire, que la forêt limousin est l’un des poumons français (cf la photosynthèse…).

C’est pourquoi, les professionnels des filières bois-papier-forêt sont regroupés dans une fédération interprofessionnelle. Après avoir porté le nom de l’APIB, depuis 2013 cette fédération est devenue BoisLim.
Pour en savoir plus, ne pas hésiter à visiter son site internet.

Le bois c’est quoi ?

Le bois est un tissu végétal (le xylème) qui joue un double rôle chez les plantes vasculaires : conducteur de la sève brute et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges. Il sert aussi parfois de tissu de réserve.  C’est un matériau apprécié pour ses propriétés mécaniques, pour son pouvoir calorifique et une matière première pour l’industrie chimique, que l’on tire principalement du tronc des arbres et des bambous.

Il a de nombreux usages dans le bâtiment et l’industrie et en tant que combustible. La norme NF B 50-003 (vocabulaire du bois) le définit comme « un ensemble de tissus résistants secondaires (de soutien, de conduction, et de mise en réserve) qui forment les troncs, branches et racines des plantes ligneuses. Issu du fonctionnement du cambium périphérique, il est situé entre celui-ci et la moelle ». 

Un bois est aussi un lieu planté d’arbres, généralement de petite superficie (par opposition à une forêt, qui désigne une grande étendue boisée).

Respectons la forêt !

Il faut respecter le travail des exploitants forestiers.

Respecter la forêt, c’est respecter le travail du sylviculteur et le patrimoine d’autrui. Par son travail, il entretient notre environnement, gère des espaces agréables pour les promenades, la randonnée, et pour le plaisir des yeux par les paysages.


Ne pas aussi oublier également que c’est l’exploitant forestier qui protège la forêt mais aussi contribue à la protection des habitations contre l’incendie. Toute la filière bois contribue à une bonne gestion des forêts françaises.

Promenons-nous, dans les bois…

Dessine-moi un arbre, une forêt !

L’arbre ne cache pas la forêt, bien au contraire, il en est l’un de ses habitants qui peut délimiter son orée.

Une forêt, ou un massif forestier, se définissent comme une étendue boisée, relativement dense, constituée d’un ou plusieurs peuplements d’arbres et d’espèces. On parle de forêt de feuillus, de résineux, qui ont un boisement de faible étendue (bois, boqueteau ou bosquet) et parfois de grande importance (massif forestier, forêt).

Cela nous donne l’occasion de vous parler de la forêt limousine. car au cours du 20ème siècle, la superficie de la forêt limousine s’est multipliée par trois pour atteindre 560.000 ha environ soit environ un tiers du territoire. Il est vrai qu’elle se développe plus dans les parties montagneuses du relief limousin, par une gestion de plantation de pin douglas notamment. Toutefois, il faut préciser que la réduction des surfaces de pâtures et de cultures abandonnées par l’agriculture contribue à ce développement. On considère que la forêt limousine est composée d’un tiers de résineux pour deux tiers de feuillus.

Par une proximité avec les exploitants forestiers de la région Limousin, Puy Mory Bois vous offre des solutions de services respectueux de la filière.

CLIN… et la menuiserie marine !

À l’origine le Clin est un terme employé en menuiserie lors de la fabrication de bateau.

Il désigne la disposition de madriers qui, se joignant à recouvrement, forment le bordage d’une embarcation.

Cette technique d’assemblage est aussi utilisée dans la fabrication de toiture.

On réalise également des clins destinés à la pose de bardage (façades en bois).


Vous avez dit PEFC ?

PEFC est une certification qui apporte à tous, professionnels et consommateurs, une garantie de traçabilité dans la gestion à tous les niveaux du bois.

Principale certification forestière à travers le monde, PEFC s’efforce de promouvoir, partout, des pratiques forestières compatibles avec la protection des ressources forestières et le bien-être économique et social des populations concernées.
La certification donne l’assurance qu’un produit, un service est réalisé selon des normes définies.

Appliquée à la sylviculture, à la gestion et à l’exploitation forestière, cette procédure permet de vérifier :

– que chaque forêt certifiée est bien gérée selon les règles établies par les professionnels et les usagers et contrôlée, à ce titre, par des experts compétents et indépendants ;
– que le bois récolté dans ces conditions est bien identifié à chaque étape de sa transformation afin que le consommateur final puisse choisir les produits issus des forêts certifiées en toute connaissance de cause.

PMB est certifié PEFC.

logo PEFC PMB